|

La création d’une haie : un acte réfléchit !


Outre la réglementation à respecter, créer une haie n’est pas une mince affaire. C’est un travail de longue haleine à planifier sur une année, au moins pour la plantation. 



Donc vous avez choisit l’emplacement et le type de haie à mettre en œuvre. Que ce soit une haie libre ou taillée le travail du sol est une étape importante. Vous devrez retourner le sol et l’amender. Un paillage sera mis en place et le tout sera oublié le temps que la paille se désagrège.
Dès le début de l’automne précédent la plantation, retravailler le sol et recouvrir de paille propre. Le travail sous-terrain des micro-organismes va permettre de transplanter vos plants dans un sol riche.
De novembre à fin mars, c’est la période idéale pour mettre en terre. Attention tout de même au coup de gel ! Étendre une bâche noire sur la surface travaillée en la fixant à l’aide d’agrafes. Pour faire les trous utiliser un petit chalumeau qui en brûlant la bâche réalisera des orifices parfaits sans efforts.

Petit conseil : choisissez de préférence des plantes de 40 à 80 cm maximum. Plus grand, ils auront des difficultés pour repartir, et le plant risque de s'affaiblir.

Pour une reprise optimale vous devrez habiller vos plants avec un sécateur, en réduisant les racines d’une dizaine de centimètres. C’est sur ces coupes que se créeront les radicelles assurant la reprise des racines. Avant de mettre en terre les plants, pralinez les racines en les trempant dans un mélange de terre et d’eau additionnée d’un peu de bouse de vache. Un pralin tout prêt se trouve dans le commerce. Les trous auront une profondeur d’environ 25cm et le mélange sera préparé avec un terreau spécialisé et la terre extraite du trou.
Un arrosage intégré est un plus pendant les deux premières saisons. Les périodes d’arrosages sont plus fréquentes tant que la plante n’a pas suffisamment raciné. Ensuite, l’apport en eau se fera à la demande, en cas d’été aride, par exemple.
La première taille s’effectuera 1 an après la plantation, c’est le recépage. C’est à dire que vous devrez tailler toutes les plantes à environ 15cm du sol, pour favoriser le départ de nouvelles branches qui seront la colonne vertébrale de la haie.
 
06 36 93 43 17
06 38 04 36 28

Cliquez sur l'icone “DEVIS GRATUIT“ et remplissez le formulaire de contact. Nous vous répondrons dans les plus brefs délais.


Que dit la réglementation pour l’implantation
d’une haie ?


Il faut différencier deux types de haies :
• La haie mitoyenne
• La haie non-mitoyenne
Suivant le type de plantation, les règles seront différentes.
Une haie mitoyenne sera alignée sur la limite qui sépare votre propriété de celle de votre voisin. Il va de soit que ce type de réalisation se fait en accord avec les parties concernées, dans le respect des règles en vigueur. Les frais et les travaux sont supportés par chacun des propriétaires. Il en va de même pour l’entretien de la haie qui est à charge pour moitié. Libre à chacun de laisser pousser son côté, sauf pour la hauteur qui est réglementée = Maxi 2 mètres.

Une haie non-mitoyenne doit être, d’après la loi Française, implantée à l’intérieur de la propriété. En pratique, sachez que pour une haie de moins de 2 mètres de haut la distance doit être au minimum de 0,50 mètre de la limite de la propriété. Dès que la haie dépasse la hauteur de 2 mètres, l’écartement à respecter est de 2 mètres avec la limite du terrain. En présence d’un mur de clôture, la hauteur de la haie doit être ajustée à celle du mur. 
Un dernier point, ne pas oublier de consulter aussi la réglementation en vigueur dans votre commune.